AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chroniks de Khalid - Chapitre 6 : Oh que la terre est basse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khalid argh!
Nouvelle Ombre
Nouvelle Ombre
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 54
Date d'inscription : 06/02/2009

MessageSujet: Chroniks de Khalid - Chapitre 6 : Oh que la terre est basse   Ven 20 Mar - 8:24

Un matin, le Maître réveilla vivement Khalid. Il semblait réellement préoccupé…Il dit : « Bon, je n’irai pas par quatre chemins, il y a une chose dont je ne t’ai pas parlé…volontairement, parce qu’il faut être assez avancé dans son apprentissage pour entendre ces mots…Je n’ai fait qu’effleurer les risques que tu vas courir (oui encore, je sais..). Et nous n’avons pas abordé le plus grand de ces risques : celui de tomber par terre.

Voilà, c’est lancé…Dans ce monde, il est très fréquent que les gens tombent par terre…Et ce n’est pas une question de lacets mal faits..Tu verras des centaines de monstres tomber par terre et jamais se relever. Puis disparaitre…Ca veut dire qu’ils sont morts parce qu’ils auront été tués.
Tu verras également des centaines d’aventuriers tomber : eux aussi seront morts, mais pas aussi fort que les monstres. Tu pourras d’ailleurs utiliser tous ces cadavres pour mener à bien ta quête et certains pourront ramener ces morts à la vie pour que l’aventure continue…mais nous en reparlerons.
Le pire dans tout cela c’est que ça t’arrivera à toi aussi : tu tombera par terre…
Et même si ce n’est que passager, tu comprendras comment ça peut être terrible…Il ne se passe rien, tu peux juste converser par télépathie avec les autres aventuriers…et tu es là, par terre à attendre que quelque chose arrive…
Je dois donc te parler de ce qu’il y a de plus dur dans cet enseignement : apprendre à ramper…

Khalid ne comprenait pas l’intention du vieux professeur. Il se demandait quelle importance pouvait avoir cette faculté de déplacement. Evidemment, celui qui n’a jamais eu l’occasion d’être en situation ne pouvait se faire une idée précise de l’utilité de ramper…
Pendant des semaines, Khalid passa plus de temps allongé par terre qu’à apprendre de nouveaux sorts.

La répétition sans fin de la même séquence, rythmée par les éclats de voix du maitre : mourir (Marimonziel lui envoyait les sorts adéquats), tenter à tout prix de bouger ne serait ce qu’une phalange, entendre alors le vieux nécro brailler de rage, puis renaitre (c’était la partie la plus agréable). Jour après jour, échec après échec…le désespoir accompagné de l’incompréhension de l’entêtement du Maitre le gagnait…Il avait vraiment envie de passer à autre chose…
Un matin, après trois bons mois d’un régime fait de petits cailloux, de poussière, d’herbe plus ou moins fraiche, il se leva l’air maussade, et marcha d’un pas décidé vers la chambre de son instructeur. Ce dernier était en train de chausser ses bottes…elles étaient comme d’habitude tachées de sang…
« - Maitre, je dois vous parler…
- Je t’écoute
- Je ne souhaite plus suivre votre instruction si vous continuer à vous entêter à essayer de me faire ramper.
Vous voyez bien que je n’y arriverai jamais ! A mon avis c’est impossible. Je ne comprends déjà pas à quoi ça sert…et j’ai vraiment l’impression de perdre mon temps. Je suis capable de faire bien d’autres choses, plus efficaces et plus intéressantes !
- Je fais le même constat que toi..tu n’y arriveras pas. D’ailleurs, personne n’y est jamais arrivé
- QUOI ? Que dites-vous ? Jamais arrivé ? Il sauta au cou du vieillard et commençait à le secouer en hurlant : « Mais tu te fous de ma gueule, vieux débris !! Tu te fous de ma gueule ! »
Le vieux nécro n’eut guère de mal à se soustraire à la hargne de son élève fou de rage. Un sort assommant suffit.
Le jeune homme s’écroula, et par manque de chance, loupa de 5 centimètres le lit du professeur. Une bonne bosse l’attendait au réveil.

Quand ce dernier sonna, Khalid ouvrit les yeux pour découvrir que, primo, il avait mal à la tête, deuxio, il était dans son lit et il faisait grand jour (ce qui était anormal), et tertio, il avait vraiment mal à la tête.

Assis au bord du lit, essayant d’avoir un visage le plus bienveillant que possible (très difficile à réaliser avec ses traits anguleux et sa peau parcheminée), le vieil homme commença à parler : « Jeune Khalid, je te prie de me pardonner de t’avoir un peu brusqué, mais surtout de t’avoir entrainé dans un fantasme qui me poursuit depuis des siècles.
En effet, on ne peut pas ramper, personne n’a jamais réussi, personne….
J’ai pourtant, années après années essayé de mettre une technique d’apprentissage au point…mais rien n’y a fait. Mais je poursuis à chaque fois ce vieux rêve et chacun de mes apprentis a dû subir ce même rituel idiot.

Vois-tu, lorsque j’étais jeune, lors d’un raid dans une mine qu’on appelle La Fournaise des Lamentations, je réussis, avec un groupe d’aventuriers, à vaincre Bortak…Un maitre nécromant nain.
Dans ses mains il portait sa célèbre Griffe d’os, qui vint tomber près de moi..Encore dans le feu de la bataille, je ne pouvais la ramasser…et un mauvais coup finit par m’atteindre par derrière. Je me suis senti vaciller puis tomber...la main à peine à 5 centimètres de cet objet rarissime !
Les autres se battaient toujours…le groupe s’amenuisait..Je savais bien que l’on aurait dû nettoyer cette salle de tous ses acolytes avant de nous en prendre à Bortak…mais qui aurait écouté un jeune nécro…
J’essayais de prévenir le moine encore debout qui aidait comme il le pouvait les deux combattants qui restaient…
« Ressuscite moi ! Ressuscite moi ! » Mais aucun son ne sortait de ma bouche…J’essayais d’étendre mes doigts : impossible…Bouger était impossible…et je voyais toujours cet objet dont j’avais tant rêvé, et qu’inconsciemment j’étais venu chercher ici…
Alors je sentis que la bataille prenait fin…Ils allaient réussir ! Je trépignais d’impatience, à l’idée de tenir enfin cette Griffe !
Effectivement, tous les ennemis étaient sur le carreau… « Bien joué les gars, pensais-je » et là je vis un guerrier, l’armure couverte de sang qui s’approcha de moi, ramassa la Griffe et partit sans un mot.
Depuis ce jour, j’ai décidé de trouver le moyen de ne plus tomber dans ce panneau. Mais mes efforts furent vains, ni moi ni mes élèves ne purent jamais bouger une fois par terre. »

Khalid était assez confus, d’une part par cette histoire terrible, et d’autre part par la folie du vieux nécromant.
Il termina de ces mots définitifs cette conversation étonnante : « Maître, laissons ici ces chimères, enseignez-moi l’art de la nécromancie et rien d’autre.
Depuis le début, j’ai réfléchi à ce que je voulais faire…Il me faut lever des légions de serviteurs et les faire combattre à mes côtés. Je souhaite être Maître de la Mort…C’est ma voie. Enseignez- moi cela Maître, je me débrouillerai avec le reste.
Et ainsi je pourrai vous ramener la Griffe de Bortak, en compensation des secrets que vous m’aurez transmis. ».

Le vieil homme avait compris que son jeune protégé était prêt. Il sortit de la pièce avec un léger sourire : le véritable enseignement allait pouvoir commencer.

_________________
FrImeur de nuit ...FrIteur de muit (bon ben ça veut rien dire ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chroniks de Khalid - Chapitre 6 : Oh que la terre est basse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wouha Pandawa terre level 60/Full xP en Pano
» Nouveau spot? [Xp panda terre, eau, et air]
» Un panda feu/terre lvl 80 va naître
» Kipolata Panda Terre 16x
» CaC pour bi-élément feu/terre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancien tout à trier pour remettre en état :: Observatoire de Verseblanc :: Les Chroniques du Barde imbibé dansant au coin du feu ! :: Chroniks de Khalid !-
Sauter vers: